L’eschschotzia est une plante calmante moins connue que la mélisse ou la passiflore, mais qui ne manque pas d’intérêt. Elle est certainement un des meilleurs exemples de la maxime « le tout est supérieur à la somme des parties »

 

La Notion de Totum

Les plantes sont composées d’un ensemble de molécules qui, lorsqu’elles apportent une activité, sont appelées principes actifs [1]. Lorsqu’on étudie un par un les principes actifs d’une plante, il arrive parfois qu’on ne puisse jamais retrouver l’efficacité de la plante. Cela signifie qu’il existe des synergies d’action entre les principes actifs.

Dans le cas de l’eschscholtzia, l’effet anxiolytique et régulateur du sommeil a été démontré à plusieurs reprises [2]. Les mécanismes mis en jeu sont multiples : modulation du taux de catécholamines, augmentation de la liaison de l’acide gamma-aminobutyrique (GABA) aux récepteurs du GABA, ou encore, liaison aux récepteurs des benzodiazépines. Pour autant, là encore, l’activité thérapeutique optimale est toujours obtenue avec l’extrait “totum” du végétal. Les alcaloïdes isolés, administrés seuls, sont inactifs ou très peu actifs [3, 4].

L’Eschscholtzia a été utilisée par les tribus indiennes du sud-ouest de l’Amérique du Nord depuis longtemps pour une anesthésie légère contre les douleurs et les maux divers, tels que les coliques et les douleurs dentaires. Aujourd’hui, elle est utilisée pour favoriser la relaxation et améliorer la qualité d’un sommeil naturel [5-9].

Mécanisme d’action de l’eschscholtzia chez le chien et le cheval

Un extrait hydro alcoolique de Pavot de Californie a été évalué par rapport à des benzodiazépines afin de compléter l’étude des effets sédatifs et anxiolytiques déjà démontrés. L’extrait de la plante semble posséder une affinité pour le récepteur des benzodiazépines : ainsi, le flumazénil, un antagoniste de ces récepteurs, supprimé les effets sédatifs et anxiolytiques de l’extrait.

L’eschscholtzia a également une action sur la dopamine. Cette plante supprime l’activité de la mono amine oxydase (MOA), une enzyme qui est chargée de dégrader la dopamine. L’inhibition de cette enzyme va entraîner une augmentation de la dopamine, neurotransmetteur principal du plaisir de vivre. La prise d’eschscholtzia par le chien ou le cheval entraînera donc plus de plaisir et donc moins de peur.

En résumé 

  • Améliore la sensation de bonheur 75% 75%
  • Anxiolytique 50% 50%
  • Sédatif 25% 25%

Bibliographie

1. Berdonces, J.L., [Complementary therapies. Phytotherapy]. Rev Enferm, 2000. 23(9): p. 631-4.

2. Fedurco, M., et al., Modulatory Effects of Eschscholzia californica Alkaloids on Recombinant GABAA Receptors. Biochemistry research international, 2015. 2015: p. 617620-617620.

3. Schafer, H.L., et al., Sedative action of extract combinations of Eschscholtzia californica and Corydalis cava. Arzneimittelforschung, 1995. 45(2): p. 124-6.

4. Fleurentin, J., Les plantes qui nous soignent. Traditions et thérapeutique. 2007, Rennes: Ouest France. 192.

5. Gafner, S., et al., Alkaloids from Eschscholzia californica and their capacity to inhibit binding of [3H]8-Hydroxy-2-(di-N-propylamino)tetralin to 5-HT1A receptors in Vitro. J Nat Prod, 2006. 69(3): p. 432-5.

6. Rolland, A., et al., Neurophysiological effects of an extract of Eschscholzia californica Cham. (Papaveraceae). Phytother Res, 2001. 15(5): p. 377-81.

7. Reimeier, C., et al., Effects of ethanolic extracts from Eschscholtzia californica and Corydalis cava on dimerization and oxidation of enkephalins. Arzneimittelforschung, 1995. 45(2): p. 132-6.

8. Rolland, A., et al., Behavioural effects of the American traditional plant Eschscholzia californica: sedative and anxiolytic properties. Planta Med, 1991. 57(3): p. 212-6.

9. Schulz, H., M. Jobert, and W.D. Hubner, The quantitative EEG as a screening instrument to identify sedative effects of single doses of plant extracts in comparison with diazepam. Phytomedicine, 1998. 5(6): p. 449-58.

 

Carte d’identité de l’eschscholtzia

1) Description botanique:

  • Nom: Eschscholzia californica Cham.
  • Famille: Papaveraceae
  • Origine: Californie, Mexique

2) Composants actifs:

  • Alcaloïdes (Protopine, aporphine )
  • Flavonoïdes
  • Carotènes

3) Partie utilisée:

  • Sommité fleurie

4) Usages traditionnels:

  • Culinaire
  • Sédatif, calmant
  • Anxiolytique

5) Actions:

  • Action sur les récepteurs des benzodiazépines: relaxant et améliore la qualité du sommeil
  • Diminue la dégradation de la dopamine : améliore la sensation de bonheur

Retrouver l' eschscholtzia dans

CaniRelax- la solution naturelle pour calmer les chiens stressé et anxieux