Sélectionner une page

La mélisse présente de nombreuses indications thérapeutiques. Elle doit figurer en bonne place dans l’armoire à pharmacie du phytothérapeute aussi bien pour un usage humain que vétérinaire.

Elle peut être utilisée chez le jeune chien comme chez le chien plus âgé. En effet, elle permet de soigner aussi bien l’anxiété de séparation et les troubles d’apprentissage du jeune chien que les troubles cognitifs du vieux chien.

La mélisse fait partie de la pharmacopée européenne. Connue depuis la Grèce antique, elle est encore aujourd’hui cultivée pour ses usages médicinaux [1]. Les études ayant investigué les effets de la mélisse ont montré que cette plante avait une certaine efficacité pour diminuer l’anxiété [2, 3]. Une autre étude datant de 2012 a permis de démontrer que certaines caractéristiques de l’anxiété étaient diminuées après 15 jours d’utilisation de mélisse [4].

Mécanisme d’action de la mélisse chez le chien

Un des éléments les plus intéressants à propos des plantes est qu’elles contiennent toujours un mélange de molécules et qu’elles apportent donc plusieurs activités. La mélisse ne déroge pas à la règle. Elle va notamment avoir des actions calmantes, anti-stress et va permettre au chien de mieux réguler ses humeurs.

L’action anxiolytique de la mélisse semble provenir de son impact sur le cycle de l’acide γ-aminobutyrique (GABA) [5]. Le GABA est le principal neurotransmetteur qui inhibe notre système nerveux. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant que les récepteurs GABA soient la cible des anxiolytiques de la famille des benzodiazépines. Les chercheurs qui ont travaillé sur cette plante ont démontré que la mélisse inhibe l’enzyme GABA transaminase [5]. Cette enzyme dégrade le GABA. La mélisse permet donc de garder plus de GABA dans l’environnement cérébral, et donc de créer un effet anxiolytique. L’acide rosmarinique, l’acide ursolique et l’acide oléanolique sont responsables de cet effet. L’avantage de la mélisse par rapport aux anxiolytiques est qu’elle est moins puissante. Cela pourrait sembler contradictoire puisque généralement on veut obtenir l’effet le plus puissant. Mais attention, car si l’action sur le GABA est trop puissante, alors il y a un risque de créer de la somnolence et de l’accoutumance. La mélisse est parfaitement équilibrée, ce qui lui confère une action anxiolytique sans somnolence et accoutumance.

Une autre action de la mélisse est la diminution du stress chez les chiens. Le mécanisme d’action n’est pas encore élucidé, mais plusieurs études ont confirmé que la mélisse diminue le niveau de cortisol [5, 6]. La diminution de cette hormone est très importante puisque celle-ci augmente lorsque le chien est soumis au stress [7].

Enfin, la mélisse va aider le chien à mieux réguler ses humeurs. Dans le cerveau, le neurotransmetteur qui favorise cette régulation est la sérotonine. La mélisse, par la stimulation du récepteur à la sérotonine 5-HT1a, aura donc un effet sur l’humeur [8]. Ce récepteur est très important puisque principalement situé dans l’hypothalamus qui est le centre de gestion du stress et de l’anxiété [9].

La mélisse va donc avoir 3 actions complémentaires et synergiques. Les actions anxiolytiques, anti-stress et régulatrices des humeurs expliquent donc pourquoi la mélisse est si importante pour calmer les chiens stressés.

 

En résumé

  • Anxiolytique
  • Améliore la gestion des humeurs
  • Anti-stress
 

Bibliographie

1. Haybar, H., et al., The effects of Melissa officinalis supplementation on depression, anxiety, stress, and sleep disorder in patients with chronic stable angina. Clin Nutr ESPEN, 2018. 26: p. 47-52.
2. Ballard, C.G., et al., Aromatherapy as a safe and effective treatment for the management of agitation in severe dementia: the results of a double-blind, placebo-controlled trial with Melissa. J Clin Psychiatry, 2002. 63(7): p. 553-8.
3. Akhondzadeh, S., et al., Melissa officinalis extract in the treatment of patients with mild to moderate Alzheimer’s disease: a double blind, randomised, placebo controlled trial. J Neurol Neurosurg Psychiatry, 2003. 74(7): p. 863-6.
4. Cases, J., et al., Pilot trial of Melissa officinalis L. leaf extract in the treatment of volunteers suffering from mild-to-moderate anxiety disorders and sleep disturbances. Med J Nutrition Metab, 2011. 4(3): p. 211-218.
5. Awad, R., et al., Bioassay-guided fractionation of lemon balm (Melissa officinalis L.) using an in vitro measure of GABA transaminase activity. Phytother Res, 2009. 23(8): p. 1075-81.
6. Yoo, D.Y., et al., Effects of Melissa officinalis L. (lemon balm) extract on neurogenesis associated with serum corticosterone and GABA in the mouse dentate gyrus. Neurochem Res, 2011. 36(2): p. 250-7.
7. Fujiwara, T., et al., Role of cortisol in the metabolic response to stress hormone infusion in the conscious dog. Metabolism, 1996. 45(5): p. 571-8.
8. Komiya, M., T. Takeuchi, and E. Harada, Lemon oil vapor causes an anti-stress effect via modulating the 5-HT and DA activities in mice. Behav Brain Res, 2006. 172(2): p. 240-9.
9. Rito Domingo, M., et al., Stimulation of 5-HT1A receptors of the PVN with inhibition of HPA axis on feeding. The FASEB Journal, 2015. 29(1 Supplement).

 

Carte d’identité de la mélisse

 

1) Description botanique :

  • Nom : Melissa officinalis L.
  • Famille : Lamiaceae
  • Origine : Europe du Sud

2) Composants actifs :

  • Huile essentielle (citral)
  • Acides phénoliques (acide hydroxycinnamique et acide rosmarinique)
  • Tanins
  • Flavonoïdes

3) Parties utilisées :

  • Herbe

4) Usages traditionnels :

  • Troubles nerveux
  • Troubles gastriques

5) Actions :

  • Action anxiolytique et calmante (diminue la métabolisation du GABA)
  • Action anti-stress et anti-anxiété grâce à la diminution du cortisol
  • Régule l’humeur
  • Antioxydant (ce qui favorise la protection cellulaire)
  • Anti-ballonnements
  • Contre les crampes intestinales, antidouleur.

Retrouver la mélisse dans

CaniRelax- la solution naturelle pour calmer les chiens stressé et anxieux